Foot For Love

Une semaine d’actions contre les violences lesbophobes
Le 22 juin 2012 une délégation composée de footballeuses et militantes lesbiennes sud-africaines débarquait à Paris à l’invitation des Dégommeuses. Objectifs : profiter de leur présence pendant 8 jours afin d’éveiller l’attention du public français à la question des violences lesbophobes ; insister sur les possibilités d’émancipation que procure le sport ; échanger des expériences et des bonnes pratiques afin de se soutenir et se renforcer mutuellement.


Le contexte de la manifestation
Depuis le début des années 2000, une trentaine de meurtres lesbophobes ont été recensés officiellement en Afrique du Sud. Ces chiffres masquent une réalité plus tragique encore, les familles ne souhaitant pas toujours que le mobile lesbophobe soit divulgué. A cette réalité vient se greffer la multiplication des viols dits « correctifs », destinés à punir et guérir les lesbiennes.
En avril 2008, Eudy Slimane, internationale sud-africaine de football alors âgée de 31 ans, était kidnappée à la sortie d’un pub puis violée par quatre hommes et poignardée à mort. La transgression que représente le fait, pour une femme, de pratiquer un sport considéré comme plutôt masculin, semble s’ajouter aux facteurs qui peuvent motiver le déchaînement des violences physiques et sexuelles.

Le Thokozani Football Club



Localisé dans le township d’Umlazi (banlieue de Durban), le TFC a été créé en hommage à Thokozani Qwabe, une jeune footballeuse assassinée en 2007.
La fondatrice du club, Zanele Muholi, est une photographe et militante défendant les droits des femmes et des homosexuel-le-s en Afrique du Sud (lien vers article Le Monde ). Le Thokozani FC partage de nombreux points communs avec Les Dégimmeuses. Il s’inscrit dans une démarche de visibilité, de soutien communautaire et d’empowerment par le sport. Enregistré au sein de la Ligue sud-africaine de football, le TFC réunit actuellement une vingtaine de joueuses lesbiennes ou trans, pour la plupart âgées de moins de 30 ans.


La suite de Foot for Love : production et réalisation de deux films
Afin de donner une suite à la semaine d’action « Foot For Love », les Dégommeuses se sont lancées dans la réalisation d’un film court (11’) consacré à l’évènement, puis dans la production d’un documentaire (22’) racontant l’histoire du Thokozani FC et de ses joueuses. Ces deux films ont vocation à être diffusés dans les festivals et à servir de supports pédagogiques lors d’actions de sensibilisation contre le sexisme et la lesbophobie.
Le documentaire « Thokozani Football Club : Team Spirit » a été réalisé par Thembela Dick (Afrique du Sud) et monté par bruce (France), avec le soutien d’une équipe technique et prod française et sud-africaine 100% queer. Il a pu être financé grâce aux financements de l’Institut Français (dans le cadre des Saisons France-Afrique du Sud) et de la Fondation Planet Romeo. 58 donatrices et donateurs y ont également contribué personnellement. Enfin, les Dégommeuses ont investi dans ce projet les 2000 euros de récompense du Prix du public Yagg/Le Refuge/ Randstad obtenu en 2013.
Le film a été présenté en avant première au Printemps Lesbien 2014, avant d’entamer une longue tournée internationale. Le 16 mai 2014, il était projeté à l’Alliance française de Johannesburg, le 5 juin à Paris (en partenariat avec le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir) et le 1er juillet à Durban, en présence de la réalisatrice et de plusieurs joueuses du Thokozani FC. Depuis, il continue de tourner dans les festivals féministes, queers et LGBTI du monde entier.

© Laurence Prat



© Laurence Prat



© Estelle Fenech